Tique

Borréliose, maladie de Lyme

Information sur la maladie de Lyme

Dernières informations sur Lyme

La bactérie borrelia incite la tique à mordre en priorité un être humain.

Inactivation de la bactérie après 6 générations de tiques sans avoir mordu un humain.

Une tique

Maladie borréliose de Lyme

Test Lyme

De quelle façon la dépister ?

Les tests de dépistage sanguins Élisa et Western blot recherchent la présence d'anticorps, mais produits seulement au bout de plusieurs mois, après le contact avec la bactérie. Leur fiabilité est faible, car il existe faux négatifs. Voilà pourquoi il est recommandé que le diagnostic clinique de la borréliose soit posé en présence d'un érythème migrant, sans qu'il soit utile d'effectuer un test, l'enjeu traiter au plus vite avec des antibiotiques, durant 2 semaines, qui donne le plus souvent de bons résultats, disparition de l'érythème sans autre symptôme. Le problème est que la sérologie est positive un mois après l’infection, avant sa négativité est faussement rassurante. Sans signes cliniques, si positive elle traduit une ancienne infection. Devant des signes neurologiques, la sérologie dans le liquide céphalo-rachidien est requise.

Traitement maladie de Lyme

Quels traitements pour les formes généralisées ?

Pour une aide par magnétisme, vous pouvez consulter le site magnétiseur vous y trouverez toutes les informations utiles avant de rencontrer un magnétiseur, tarif, durée… La visite peut avoir lieu juste après la morsure à titre préventive, pendant les trois à trente jours d’incubation silencieuse qui passe souvent inaperçue, immédiatement lors de l’apparition du halo rouge cutanée (d’environ 5 cm, qui ne gratte pas, ne donne pas de fièvre et disparait en quelques semaines) ou après un ou plusieurs mois, quand des manifestations rhumatologiques, neurologiques, rarement musculaires ou cutanées se développent avec une progression plus ou moins rapide.

Pour un traitement par antibiotique (trois antibiotiques sont souvent bien tolérés : la doxycycline ou l’amoxicilline par voie orale et la ceftriaxone par voie veineuse, le choix dépend du contexte), Quand la bactérie est dissimulée dans l'organisme, les antibiotiques peuvent être prolongé jusqu'à 28 jours. Pour la forme chronique, qui vient d'être reconnu en France prudemment par la HAS sous le terme de symptomatologie- syndrome persistant polymorphie après possible piqûre de tique SPPT, qui reste à confirmer ou infirmer scientifiquement, le rapport stipule que l'antibiothérapie peut éventuellement être poursuivie dans le cadre d'un protocole de recherche. Une avancée pour le professeur Perronne qui dans sa pratique, a constaté qu'une antibiothérapie au long cours 3 - 6 - 1 an soulage 80 % des patients qui peuvent alors reprendre une vie normale. On y associe des antiparasitaires limitant le risque de rechute quelques années plus tard. Ce taux de rechute, fréquent et souvent corrélé au stress, mais supportable, nécessite un nouveau traitement antibiotique.

Réaction cutanée après morsure d'une tique

Information sur la maladie de Lyme

Comment l’attrape-t-on ?

A l'origine de la maladie de Lyme ou borréliose, une piqûre de tique infectée par une bactérie de type Borrelia. On a longtemps pensé que seule Borrelia Burgdorferi était en cause. Désormais on sait qu'il existe au moins une vingtaine d'espèces et de variantes régionales de Borrelia. Si les tiques prospèrent surtout en forêt, elles peuvent aussi sévir dans les parcs et les jardins. En Europe comme aux États-Unis on observe depuis quelques années une augmentation très importante de leur nombre, donc de celui des parasites infectés. L'une des principales raisons avancées serait le réchauffement climatique, les tiques appréciant les températures douces, supérieures à 7° C et l'humilité. En France, les zones le plus à risque sont les Vosges et les anciennes régions Rhône-Alpes et du Limousin ou jusqu'à 30 % des tiques peuvent être porteuses de Borrelia. Mais il est tout à fait possible d'attraper la maladie en région parisienne. Dans la forêt de Sénart par exemple, 20 % des tiques seraient contaminées contre 10 % en moyenne en France. Par ailleurs, si la saison des tiques s’est longtemps étendue de mars à octobre avec des pics au printemps et à l'automne, on en trouve désormais aussi en hiver.

La maladie de Lyme

La maladie de Lyme est pour le moins déroutante. Des tests de dépistage peu fiables, une grande variété de symptômes et de troubles, un protocole de soins qui se cherche sur fond d’incertitudes scientifiques, une forme chronique controversée en France et finalement, des malades en longue errance diagnostic et thérapeutique qui parfois, finissent en psychiatrie. C’est dans ce contexte que l'on dénombrerait 50.000 nouveaux cas par an et que la Haute Autorité de santé HAS vient d’émettre de nouvelles recommandations, 20 juin 2018 dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, qui ne font pas consensus parmi les experts.

Identification maladie de Lyme

Y a-t-il un signe permettant d'identifier la maladie ?

de 3 à 30 jours après la piqûre, qui passe souvent inaperçue. La période d'incubation de la maladie peut se manifester par l'apparition d'un érythème migrant, une tache rouge en forme d'anneau, dont le centre est plus pâle. Indolore et non prurigineuse, cette tâche augmente de diamètre progressivement, pour attendre plusieurs centimètres, cela peut s'accompagner de signes évoquant une grippe, douleurs articulaires, maux de tête, fièvre avant de disparaître spontanément. Un érythème présent dans 95 % des cas, selon la HAS, une fois sur deux, selon les chiffres internationaux et qui de surcroît peut être difficile à détecter sur certaines parties du corps, comme le cuir chevelu.

 

Tique après un bon repas !

Limiter risque Lyme

Plus la tique reste attachée longtemps sur la peau pour pomper le sang, plus le risque de transmission de la bactérie est élevé, sachant que quelques heures suffisent. Mais si on la retire rapidement à l'aide d'un tire-tique, disponible en pharmacie et que l'on désinfecte ensuite la peau avec un antiseptique, le risque est plus faible. L’idéal lors d'une promenade porter des vêtements de couleur claire pour mieux y repérer les tiques et couvrants chapeau, chaussures fermées et pantalons longs recouverts par les chaussettes et utiliser des répulsifs.

La tique

Elle vit dans les milieux plutôt humides et saute sur tout ce qui passe à proximité. C'est une toute petite bête mais elle fait beaucoup de bruit, depuis que l'on sait qu'elle peut transmettre la maladie de Lyme, prononcer laïme, la tique est sortie de l'anonymat dans lequel elle végétait depuis la nuit des temps, en 2015 plusieurs associations ont créé une fédération nationale contre les maladies vectorielles à tiques, en 2016 un plan national de prévention et de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmises par les tiques a été élaboré. Heureusement, toutes ne sont pas porteuses de la bactérie et toutes celles qui le sont ne la transmettent pas forcément à l'homme. Entre 27000 et 30.000 nouveaux cas d'infection en France, au début elle se manifeste par une tache rouge qui se développe autour de la piqûre. L’INRA, qui travaille sur cet arthropode hématophage depuis le début des années 2000, précise que les tiques sont le premier vecteur de maladies animales dans le monde et le deuxième pour les maladies humaines derrière les moustiques. Elles se développent dans les milieux plutôt humides, forêts, jardins et prairies. Elles sautent sur tout ce qui passe à leur portée, animaux et êtres humains. Elles peuvent rester accrochées plusieurs jours avant de tomber, à tous les stades de sa croissance, la tique se nourrit en effet de sang mais une fois adulte, seules les femelles s'offrent des repas sanguins.

Evolution borréliose de Lyme

Comment évolue l'infection ?

En l'absence de traitement après l'érythème initial, la bactérie, quelques semaines après la piqûre, se propage dans tout l'organisme, provoquant des formes disséminées de la maladie. Apparaissent ainsi fatigue, douleurs articulaires, palpitations, maux de tête et troubles du sommeil, de la mémoire et de la concentration. Une évolution en dents de scie sur plusieurs mois qui alterne périodes de pleine forme et d'épuisement. Puis des mois voire des années plus tard s'installe la phase chronique de la maladie avec des symptômes plus marqués et d'une grande diversité car affectant tous les organes. Des patients évoquent une fatigue terrible, des douleurs aiguës, on plante des poignards dans le dos on me brûle au fer à repasser. Souvent imputées au stress par les médecins. Mais il existe aussi des signes objectifs, des troubles cardiaques visibles à électrocardiogramme, des rhumatismes articulaires décelables à l'échographie, des paralysies faciales, des méningites. Les spécialistes consultés multiplient alors les diagnostics, fibromyalgie, trouble du rythme, dépression, sclérose en plaques, polyarthrite rhumatoïde sans jamais mentionner Lyme. Et de nombreux patients finissent malheureusement en psychiatrie. Afin d'aider les médecins à poser les bons diagnostics, la HAS a précisément recensé les symptômes pouvant évoquer des formes disséminées présentes, selon elle, dans 5 % des cas de borréliose de Lyme. Suite des informations

 

Tique sur le dos